Publié le 2 Septembre 2017

Nous vous proposons la lecture de court article, paru sur www.consoglobe.com
Une fois de plus, les études scientifiques démontrent ce que le yoga et la méditation apportent depuis si longtemps...

Une étude montre que la pratique régulière du yoga et de la méditation augmente le développement des neurones. Un des nombreux bienfaits de cette pratique.

Le yoga est L’activité du moment chez les urbains en mal de sérénité. Le Monde Magazine écrivait d’ailleurs hier non sans ironie : “si tu ne t’es pas inscrit au yoga fin août, t’as raté ta vie”. Au-delà des effets de mode, les effets positifs de la pratique du yoga et de la méditation sur le corps et le cerveau sont connus : plus grande souplesse, postures améliorées, stress diminué, meilleure respiration… Une nouvelle étude montre qu’elle aurait des effets sur le développement du cerveau.

Yoga et méditation excellents pour le cerveau

 
 
 
Play
Current Time0:00
/
Duration Time0:04
 
 
Progress: 0%
0:00
Fullscreen
 
00:00
Mute

L’étude, publiée dans Frontiers in Human Neuroscience(1)a voulu voir si la pratique intensive du yoga et de la méditation augmentait le “BDNF” (ou facteur neurotrophique issu du cerveau). Il est en effet “connu pour promouvoir l’aptitude du cerveau (mémoire, apprentissage), la plasticité neuronale et le développement de nouvelles synapses”, explique Baruch Rael Cahn, l’un des chercheurs en charge de l’étude.

Le yoga et la méditation triplent les capacités de développement du cerveau

Résultat : le niveau de BDNF des participants à l’étude a été multiplié par trois à la fin de l’étude. Le BDNF étant inversement proportionnel au niveau d’anxiété, il s’agirait aussi d’une source de bien-être.

Baisse de l’anxiété, des risques inflammatoires et développement du cerveau

Pour ce faire, les chercheurs ont placé 38 participants dans une retraite de trois mois pour unepratique intensive du yoga et de la méditation. Ceux-ci ont subi une batterie de tests physiques et psychologiques avant et après la retraite. Ainsi, ils ont mesuré non seulement une explosion du taux de BDNF, mais aussi une diminution des marqueurs inflammatoires, ainsi qu’une baisse de l’anxiété et de la dépression.

Le cortisol, l’hormone qui régule le stress, est produite en quantité plus élevée chez les participants à la fois pendant la retraite mais également longtemps après. Les effets positifs sont à la fois dus à la pratique du yoga mais aussi “aux autres aspects de la retraite, soit la pratique physique intensive et l’alimentation”. 

Quoi qu’il en soit, une pratique intensive comme plus ponctuelle du yoga et de la méditation sont bonnes pour le corps et l’esprit.

 

Rédigé par Pauline Petit, le 28 Aug 2017, à 11 h 00 min

Lire la suite

Rédigé par Elodie et Brice

Repost0

Publié le 15 Décembre 2016

Rédigé par Elodie et Brice

Repost0

Publié le 26 Août 2016

Nous profitons de ce "bon plan" toutes les semaines depuis longtemps,
et nous pensons enfin à vous en faire profiter !

 Tous les vendredis, vous pouvez télécharger gratuitement un morceau de musique lié au yoga Kundalini, sur le site de Spirit Voyage.
Pour cela, cliquez sur l'image ci-dessous. Une fois sur cette page, vous avez un encadré en haut à droite "Sign up for our Newsletter" : vous y indiquez votre adresse email et vous cliquez sur "GO".
 Par la suite, chaque vendredi, vous recevrez un email sur lequel vous pourrez télécharger votre morceau. A chaque fois, vous devrez dérouler le message vers le bas, pour trouver la partie "Friday Gift of Gratitude" où vous cliquerez sur "Download". Puis une nouvelle fenêtre s'ouvrira, où vous devrez à nouveau dérouler vers le bas pour trouver "Friday Gift of Gratitude" et cliquer sur "Download".

Belle écoute !
 


CLIQUEZ ICI

Lire la suite

Rédigé par Elodie et Brice

Repost0

Publié le 4 Août 2016

Bobby McFerrin nous fait une belle et simple démonstration : la gamme pentatonique est quasiment naturelle chez l'homme, elle sort intuitivement.
Ce type de gamme se retrouve dans énormément de musiques traditionnelles à travers le monde; c'est celle qui est utilisée dans le blues. Mais au-delà de ça, Bobby McFerrin nous montre ici, à l'occasion du "World Science Festival", que nous sentons intuitivement cet agencement de notes. Nous n'avons pas besoin de l'avoir formellement appris. Il témoigne également d'avoir observé l'expérience qu'il propose, avec le même résultat partout dans le monde.
Si vous pensez que vous ne savez ou que vous ne pouvez pas chanter, ou bien que le fait de ne pas avoir appris la musique vous met dans l'incapacité d'en faire, cette expérience vous montre que la musique se ressent avant tout. Ce sont principalement des limitations mentales qui vous empêchent de vous exprimer à travers la musique. Ce langage universel fait partie de notre inconscient collectif. Bobby McFerrin sait mettre son audience à l'aise, et la guider pour que la plupart des personnes soient en connection avec la musique qui est en elles.

Pour activer les sous-titres de cette vidéo,
cliquez sur "CC" en bas à droite, et sélectionnez "Français".

- Bobby McFerrin est auteur, compositeur et chanteur.
On lui doit le célèbre "Don't worry, be happy", mais il a fait bien d'autres choses depuis lors.

- Si vous désirez voir l'ensemble de cette conférence (en anglais non sous-titré), intitulée "Notes and neurons : In seacrh of the common chorus", suivez ce lien :
https://youtu.be/S0kCUss0g9Q
 

Lire la suite

Rédigé par Elodie et Brice

Repost0

Publié le 29 Juillet 2016

Une magnifique démonstration sur la non dualité !


Lire la suite

Rédigé par Elodie et Brice

Repost0